Une erreur est survenue dans ce gadget

Il me raconte son rêve ♪♫

Disclaimer: Attention, voici ce que j'ai récupéré de mon carnet à rêves... je suis donc plus ou moins responsable des actions que je fais dans mes rêves. Mais là, c'est totalement pas ma faute.

J'étais dans un petit village pour allé voir Johnny Love. (Je sais, je suis une groopie fini même dans mes rêves)...

Le village était un mélange entre Arvida & "Le plateau" à Shipshaw. C'est-à-dire, vide mais remplis d'arbres. Il y avait un métro (épicerie) à la place de la maison blanche près de la coulée (Shipshaw). Si j'allais au métro c'est parce que j'étais perdu. Un peu comme la fois où je suis allé au nouvel appartement de L'italien pis j'ai fini dans un bar en train de me faire dire la route.

Dans le métro (toujours l'épice
rie) il faisait frette. On était très bien comparativement à l'extérieur. Dehors c'était une vraiment belle journée d'un vraiment superbe été.

Une horde d'enfants arrivent. Je suis prêt à donner 5$ - que j'ai pas - pour savoir où est la (nouvelle) maison de Johnny. Je demande s'il connaissent Eve ou Johnny Love (pas sous leur vrai prénoms) Finalement, j'en blesse un en trébuchant. Je me sauve à la caisse (resposabilité zéro). Les trois caissiers ne veulent pas me laisser partir. Je leur raconte toute l'histoire: Johnny Love, les enfants, le 5$, pis j'insiste à dire que j'ai rien volé, que j'ai une bouteille d'eau dans mon sac mais elle vient d'un autre dépanneur. Ils me laissent sortir.

J
e traverse la coulée pour retrourner vers la portion "habitable" de mon rêve. Je vois Johnny L'♥. Je vais vers lui. dans mon rêve il est plus musclé, plus grand et sa voix est plus grave...mais c'est lui, je le reconnais... c'est étrange mais c'est lui.

On se fait un passage à la "Ferris Buller" par l'arrière des maisons. Par les haies et même par des maisons. Pour finalement arriver dans une grosse (vraiment grosse) maison. Vieille, grise et jaune (mais encore très belle), qui ne fite pas pentoute dans le décor plus bungalowesque. Mais, c'est bien elle, je le sais parce que j'y suis déjà allé... (Je demande la direction pour aller à quelque part que je suis déjà allé. ok!)

La fenêtre qui donne au sous-sol est vraiment très grande. On fait trébucher un ÉNOME chat... vraiment trop gros. Il me montre tout ses dents et me fait un hisssss mortel. Il gripe sur un tabouret. Pour ne pas briser la vitre qui nous sépare j'attends que Johnny la replace avant de bouger. Un accident par jour c'est en masse - de plus je suis chez Johnny, un peu de retenue -­.

Dès que la vitre est enlevée le chat saute sur ma tête... il me mord et je me réveille...

FUCK YOU CAT !!

bYe !

Spounz

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Je pose une question, tu y réponds !
Je t'allumes, tu le dis !
Je t'énerves, tu le dis aussi...
C'est à ça que servent les amis !